Relaxation - Détente Accompagnement au mieux-être
Massages de bien-être Massage de bien-être, toucher relaxant, connaissance de soi, thérapie
Technique d'identification des peurs inconscientes

> Voir d'autres
exemples de lettres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La lettre du Corps Mémoire

Les outils du Corps Mémoire

Voici une petite synthèse des manières de vous accompagner lors des séjours ou séances individuelles. La simplicité des approches et la discrétion des mots que j'utilise pour tenter de les décrire ne doit pas masquer le potentiel de transformation qui peut être atteint à travers elles.
Quoi de plus simple que l'écoute, le toucher, la sensation, l'expression, la vérité des sentiments... ?
Et une fois la paix atteinte, y a-t-il autre chose à aller chercher ?

L'écoute

Quoi de plus évident ? Reconnaître que l'autre est porteur de sa propre expression et que souvent ce qu'il y a de plus précieux, de plus subtil est aussi ce qui n'a jamais vraiment eu l'occasion d'être dit ou entendu. Alors c'est retenu, oublié, refoulé, et comme tout ce qui est retenu, ça encombre. C'est devenu un secret qu'il faut taire et pourtant ce n'est pas forcément ce qu'il y a de plus sombre, de plus traumatisant qui est contenu là, c'est souvent au contraire lumineux, l'expression de l'impossibilité d'aimer, de n'avoir pas su, de n'avoir pas pu être fidèle à soi-même dans certaines circonstances. Accueillir ces paroles, cette expression, c'est souvent permettre la libération d'un grand poids inutile.

Déceler les idées fausses

Ce sont des idées enfermantes, rarement remises en question et qui empêchent le changement désiré. Par exemple penser que l'autre, un autre, est à l'origine de ma souffrance. Tant que je pense ça, mon bonheur dépend du changement de quelqu'un d'autre, qui par ailleurs peut-être décédé depuis quelques temps déjà. Un autre exemple : penser que "c'est ma nature, je suis comme ça". Je suis colérique ou effacé(e) etc. La plupart du temps ce n'est pas exact. Vous vous êtes toujours connu(e) comme cela ou on vous a toujours dit que vous êtiez comme ça, mais ce n'est pas votre nature. C'est un mesonge que vous vous faites à vous-même pour dénier votre nature et mon rôle est bien entendu de ne pas vous croire ! Et vous verrez que petit à petit, en cessant de qualifier votre nature, vous pourrez laisser apparaître votre "vraie" nature en même temps que votre liberté grandira.

Pédagogie et statégie

La question est : comment vous y prenez vous dans cette situation dont vous me dites qu'elle vous pose problème ? Les réponses sont variées bien-sûr, mais la plupart du temps il s'agit de faire un effort pour vous contenir, pour supporter, tenir bon dans la tempête, faire bonne mine, laisser croire que vous êtes à la hauteur, vous raidir pour ne pas vous effondrer... De nombreuses manières de laisser le stress s'accumuler et vous étouffer, vous rendre insensible aux peines... mais aussi au plaisir de vivre. Bien sûr comme tout un chacun au cours de son éducation, vous avez appris à réagir de cette manière, mais il est temps, tout en tenant compte de la vie relationnelle et sociale, d'expérimenter pendant ces temps de rencontre de nouvelles voies qui vous libéreront des contraintes que vous vous imposez à vous-même et de vous rendre compte que vous en ressortirez vivant et même plus vivant !

Le massage de bien-être

Je précise que le massage de bien-être est ouvert à tous, vous n'avez pas besoin d'être stressé(e) ou de vous sentir mal pour vivre l'expérience d'un massage de bien-être. D'autant qu'il y a encore peu de temps, au sortir d'une séance, une personne m'a dit : "ce n'est pas un massage, c'est une rencontre avec soi-même !" Et ce n'est pas la première fois que j'entendais quelque chose comme ça, c'est à dire la sensation globale de reconnecter avec qui on est. Comme si on s'était perdu de vue. Le massage de bien-être est unifiant, enveloppant, bien-sûr il détend mais surtout, il vous invite à lâcher prise petit à petit et c'est un grand soulagement que de n'avoir plus à contrôler un corps qui tient tout seul allongé sur la table. C'est quelquefois aussi la possibilité d'accéder à un sentiment océanique, de se retrouver soi, relié à ce qui nous entoure et à beaucoup plus vaste.

La relation d'aide par le toucher

Il y a là un lien avec l'apprentissage d'une nouvelle stratégie. Plutôt que de me contenir, de me tendre pour tenir, de me recroqueviller à l'intérieur, à travers le sens du toucher je peux expérimenter une autre manière que j'appelle aller à le rencontre. C'est tout simple, quand mes mains vous touchent, vous aussi, vous touchez mes mains à travers votre peau. Mais vous pouvez très bien rester sur votre "quant à soi" ou alors avoir la curiosité de ressentir la qualité de ce qui vous touche et ainsi en faisant un mouvement vers l'extérieur, en allant sentir au delà de la surface de votre peau, vous allez du même coup à la rencontre de ce qui avait fini par être inhabité en vous. Vous vous habitez à nouveau, quitte à rencontrer des zones sensibles, qui ont pu être blessées mais qui méritent votre attention et présence plutôt que votre oubli. C'est un outil de réconciliation avec soi-même.

Dans la relation d'aide par le toucher comme dans le massage de bien-être, c'est une personne qui est accueillie, reconnue, une personne à part entière, dans sa dimension affective et humaine, pas seulement un corps. Et c'est un vécu pour certains tellement... touchant !

Et puis, il y a un autre effet de ce toucher, c'est celui de vous contenir. Quelquefois, ce que vous avez à contenir est quelque chose de tellement vaste que si on vous y aide, vous n'avez plus à le faire vous-même et c'est un grand soulagement.

L'expression émotionnelle

Et qu'est ce qui est contenu, en dehors de votre grandeur d'âme et de votre beauté intérieure ? Ce sont des émotions qui n'ont pas pu se vivre, et dont vous croyez encore qu'elles sont invivables. Petit à petit, vous faites l'expérience que la vie est bien plus vivable, respirable quand vous avez laissé s'exprimer ce qui cherche à s'exprimer de soi-même. Tout ce qui vous retiens ce sont des idées que le monde va s'écrouler ou que l'on ne vous aimera plus etc. Et ces idées créent des tensions. Tout ce dont vous avez besoin, c'est d'un peu de sécurité, un peu de confiance et de quelq'un qui vous accompagne dans cette expression. Elle se fait toute seule, pourvu qu'on ne l'empêche pas.

Le revécu sensoriel

Bizarrement, bien que certains répugnent à laisser s'exprimer les émotions contenues, ce ne sont pas elles les plus importantes. Elles se présentent juste avant une sensation que le corps a mémorisé comme étant à ne pas vivre. La plupart du temps dans les situations qui provoquent des émotions, ce sont des sensations qui se présentent, tout de suite suivies de réflexes de défense : "non, pas ça" qui restent inconscients. Une fois ces sensations revécues en conscience, le besoin de s'en défendre disparaît et les émotions qui vont avec aussi. Mais la plupart du temps, ces sensations ne nous intéressent pas, on n'y prête pas attention alors que c'est un moyen très pratique pour venir à bout de difficultés de la vie quotidienne et cela même sans chercher à en connaître l'origine.

L'exercice de la vérité

La vérité, c'est très pratique pour ne pas se mentir ! Par exemple, on peut croire qu'on a un problème et essayer de le résoudre sans s'être posé la question "est-ce vraiment un problème ?" Est-ce que c'est vrai que c'est un problème ? et en quoi ? Si la vérité c'est que finalement ce n'est pas un problème, c'est moi qui en ai fait un problème, ou c'est la problème de quelqu'un d'autre, on peut passer à autre chose, pas vrai ?
Et puis, il y a que je viens me faire masser. Alors je pense que je devrais être détendu(e). Mais je ne le suis pas. Quelle est la vérité ? Je ne suis pas détendu(e). En acceptant cette vérité, cela me soulage tout de suite ! Je peux quitter cette idée (fausse) que je devrais être détendu(e). C'est aussi simple que cela. Et ça s'applique à chaque fois, même aux situations a priori les plus difficiles. Quelle est la vérité de mes sentiments ? C'est cela que je sens ? Oui ? Alors je peux cesser de me dire que je devrais ressentir autre chose. C'est juste la vérité et avec elle je trouve la paix. Pas besoin d'aller chercher ailleurs.



Voilà donc les ingrédients que je vous propose. Je crois que la réalité de la profession d'accompagnement au mieux-être que j'exerce qui est d'ailleurs plus une vocation, voire un sacerdoce, mérite maintenant d'être appelée "somatothérapie", ce qui me semble plus juste que "massage de bien-être" qui a fini par perdre sa spécificité en se diluant dans la mode et le marketing.

 

Infos pratiques

Tarif pour les séances longues

Je me suis aperçu que spontanément certaines séances duraient trois heures, et méritent d'ailleurs de durer 3 heures plutôt que d'être découpées en rondelles. Pour tenir compte du temps que je passe, je demanderai dorénavant 90 Euros (à Castelnau-Pégayrols ou Roquetaillade) dans ces circonstances. Il n'est pas nécessaire de le préciser d'avance, mais juste d'être d'accord (ou non) pour ce tarif si la séance se prolonge.

 

Lettre diffusée le 20 juin 2011.

 

Lettre périodique du Corps Mémoire

Pour recevoir des articles, être informé(e) des nouveautés, laissez votre adresse e-mail ici :

 

 

Lire les autres lettres | Version imprimable | Haut de page

 

Bookmark and Share